Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Roth Immobilier, Agence immobilière METZ 57000

L’assurance emprunteur : kézako ?

Publiée le 16/10/2018

Nous vous en parlions dans un précédent article, lorsque vous contractez un prêt immobilier, l’organisme financier vous demande de souscrire à une assurance emprunteur. Nous allons donc évoquer ensemble les principales caractéristiques de cette formalité indispensable.

 

En quelques mots

L’assurance emprunteur est une couverture financière que réclame chaque établissement que vous rencontrerez dans le but de contracter un crédit immobilier : il s’agit ici de vous couvrir et de couvrir l’organisme en question en cas de coup dur inattendu comme une hospitalisation prolongée ou un décès par exemple. Ainsi couvert, les mensualités seront ici réglées par votre assureur, vous couvrant donc vous et votre famille – en effet, si un épisode difficile se pointait sur votre chemin, vous ne serez pas menacé de quitter votre bien en vue de rembourser le capital emprunté.

Exigée par votre banquier ou votre conseiller financeur, cela lui permet de dormir tranquille et vous aussi !

 

Est-ce obligatoire ?

La réponse est « non, c’est juste indispensable » et ce, pour les raisons énumérées plus tôt. Il est aussi important que vous sachiez qu’aucun n’organisme ne prendra le risque de vous prêter la somme dont vous avez besoin sans assurance ! En d’autres termes : c’est bel et bien « indispensablement obligatoire ».

 

Autre possibilité : le nantissement

Cette possibilité s’adresse aux personnes en possession d’une assurance vie solide ou d’un bien qu’on appellera « gage ». En effet, que ce soit le bien matériel (une œuvre d’art, une voiture de luxe…) ou un bien immatériel type assurance vie, l’appréciation de garantie est au jugé de l’organisme prêteur.

Si le nantissement est accepté, alors le bien qui fait l’objet de ce gage est la propriété de l’organisme prêteur jusqu’à remboursement intégral de la somme prêtée - Cette solution est néanmoins très rarement appliquée.

 

Les obligations d’un organisme financier

Lors de vos démarches, l’organisme financier doit vous fournir une Fiche Standardisée d’Information (ou FSI). Cette fiche doit préciser :

-          Les garanties minimales exigées par l’organisme prêteur

-          Les garanties proposées par l’assurance de cet organisme

-          Le coût détaillé de la compagnie d’assurance de cet organisme

-          La possibilité qui vous est accordée de choisir une autre assurance que celle de l’organisme

 

 

Les garanties

Notez que les garanties exposées pour un éventuel contrat, peuvent être différentes selon les organismes, il est donc normal de constater des différences de prix selon les compagnies.

Si vous souhaitez changer d’assurance en cours de prêt, vous avez l’obligation de souscrire un autre contrat proposant les mêmes garanties. En effet, les garanties sont en général imposées par l’organisme financier afin d’assurer leurs arrières : l’équivalence de garanties étant une obligation contractuelle.

Il est donc important de vérifier et de s’informer quant aux closes de ces garanties afin de partir sereinement dans l’aventure du crédit.

 

Conseils

-          Nous vous conseillons de vous renseigner sur des sites comparatifs afin de voir quelle compagnie d’assurance est la mieux pour vous.

-          Assurez-vous des délais de carences et d’indemnisation… sait-on jamais.

 

-          N’oubliez pas que le médecin conseil de la compagnie est celui qui évalue le taux d’invalidité et pas celui de la sécurité sociale.

-          Questionnez votre entourage, un des moyens de savoir où aller est souvent de s’informer auprès de ses proches.

-          Parlez-en avec votre conseiller immobilier

 

 

 

Notre actualité